Les facultés de psychologie croulent sous le poids du succès

Après les bacs, ce sont désormais les masters en psychologie qui sont victimes de leur succès. Des centaines d’étudiants français viennent gonfler le cursus. Article complet à lire ici